Lu pour vous : L’essentiel à retenir pour cette nouvelle année.

 

 

Vous voulez voyager ? Allongez 500 DH !

Bad news ! En ce début d’année, le droit de timbre sur le passeport passe de 300 à 500 dirhams. La DGI met à la disposition des citoyens "deux timbres indiquant les quotités respectives de 300 DHS et 200 DHS, qui tiendront lieu de timbre de 500 DHS et seront simultanément utilisés pour remplir les formalités de demande de passeport ou de prorogation".

Après la mauvaise nouvelle, une bonne : le droit de timbre ne sera plus exigible, notamment pour les constats dressés lors d'accidents de véhicules, les laissez-passer pour les pèlerins et les certificats de vaccination.

Soyez connecté : payez votre vignette sur votre smartphone

Ne dîtes plus vignette mais « Taxe spéciale annuelle sur les véhicules ». Si l’appellation change, les tarifs restent les mêmes. Le paiement doit être effectué au plus tard le 31 janvier 2018. Nouveauté 2018 : vous pourrez la régler au niveau des agences bancaires, des GAB, des sites e-banking et mobile banking des banques, des points de paiement des réseaux des prestataires de services de paiement et de l'administration fiscale.

Soyez à voile et à vapeur !

Vous avez craqué pour une Toyota hybride ou cassé votre tirelire pour une Porsche Cayenne roulant au carburant et à l’électricité ? La DGI vous fait un cadeau pour vous remercier de votre geste eco-friendly : vous êtes exonérés de droit de timbre lors de la première immatriculation.

Vous êtes taxi ? Changez de voiture !

Un nouveau programme de prime à la casse destiné à encourager les professionnels du transport à renouveler leur véhicule est mis en place entre le 1er janvier 2018 et le 31 décembre décembre 2020. Cette nouvelle mesure élargit les champs d'application de la prime à la casse aux remorqueurs et aux véhicules des auto-écoles.

Impôts sur les sociétés (IS) : Revoyez vos classiques

Vous avez une société ? Apprêtez-vous à revoir le mode de calcul de l'IS. Pourquoi ? Depuis le 1er janvier, vous devez intégrer le principe de progressivité et le nouveau barème applicable. Cela donne 10% pour la tranche du chiffre d'affaires inférieure à 300.000 dirhams, 20% pour la tranche comprise entre 300.001 et 1 million de dirhams, et 31% pour celle dépassant le million de dirhams.

Ne faites pas l’autruche : Payez vos arriérés de droits et taxes !

Vous avez des arriérés antérieurs à 2016 ? L'État exonère désormais les redevables des majorations, amendes et autres pénalités restées impayées avant 2016. Une seule condition : vous devrez régler vos arriérés avant le 1er janvier 2019.

Employeurs : offrez des CDI !

De nouvelles exonérations de l'impôt sur le revenu (IR) sont prévues par la loi de finances. Auparavant, seules les indemnités pour dommages et intérêts accordées en cas de licenciement par les tribunaux étaient exonérées de l'IR. Depuis le 1er janvier, l'exonération concerne aussi les indemnités qui résultent d'une procédure arbitrale.

De plus, la nouvelle loi de finance accorde une exonération de l'IR pour les salaires ne dépassant pas 10.000 dirhams dans la limite de 10 salariés pendant 24 mois.

Deux conditions doivent être remplies : l'employé doit être recruté en CDI et embauché au cours des deux premières années d'activité de l'entreprise. Cette exonération est valable du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2022.

 

Source : Lesinfos.ma - 03/01/2018 

 

Espace Adherent

Newsletter

Nos Partenaires

AGEAFMSARCGEMFMBAPAAPACAPSSAHAM Assurance CSCAINTERFACE COMMUNICATION

Nos Conventions

ANAPECANPMEHRMSANADKENZI HOTELS GROUPGroupe Palmeraie DéveloppementCFPAMVP PERFORMANCE ACHAT